Pages

mardi 7 mai 2013

Carnet de vie, La Réunion: Mariamman

A La Réunion les minarets chantent, les cloches sonnent, les tambours résonnent... Toutes les confessions se côtoient et il n'est pas rare qu'une personne pratique deux religions. 

Mât (ou nargulam) qui  orne le temple tamoul et représente toutes les religions.


Dimanche matin, c’est Mariamman, déesse des pluies et de la santé,  que la communauté tamoule de Vilaman Karli, temple de Piton Saint Leu, a célébrée. Merci à elle (pas la déesse ! mais la communauté) de nous avoir invités et chaleureusement accueillis.


Une  cérémonie de 7 heures qui commence à quelques kilomètres du temple, au bord d’une ravine verdoyante où résonnent les percussions  des tambours malbars. 


 Les musiciens se relaient pour faire chauffer leur tambour sur quelques bûches qui brûlent dans une brouette. C’est ainsi que la peau de cabris se retend et que les percussions restent assourdissantes (ce qui n’empêche pas quelques bébés de dormir à poings fermés !).


Offrandes, prières, rituels se succèdent à l’ombre d’une végétation luxuriante. Fête des couleurs !  On tranche des citrons sur la lame d’un sabre, on dépose des fruits et des fleurs devant la divinité. 



 

Certaines femmes se percent la langue d’une épaisse aiguille, impassibles. Les enfants eux se contenteront de nouer un foulard jaune autour de leur bouche. Rituel qui permet à ceux qui ont fait une promesse à la déesse de garder le silence, jusqu’au retour au temple. 




























Là, il boiront un peu de lait au  miel, qu’ils auront porté plus d’une heure sur leur tête en suivant le char qui ramène la déesse sur son autel, et pourront ainsi se défaire de leur lien.

Dans le temple, les tambours résonnent si fort, les prières deviennent si intenses que quelques femmes entrent en transe. Paroxysme de la cérémonie. Puis retour au calme avec quelques danses traditionnelles indiennes avant de s’attabler autour d’un délicieux repas végétarien comme seuls les réunionnais tamouls savent les préparer!


  
Je vous dévoilerai bientôt les peintures  que cette belle cérémonie m’a inspirées…

Rendez-vous le 14 juillet pour une marche sur le feu… quand d’autres iront voir le feu d’artifice.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire