Pages

lundi 28 juillet 2014

Carnet de voyage, La Réunion

Belle matinée passée à dessiner avec mes croqueuses d'amies dans un petit coin de paradis joliment nommé "l'auberge du couchant", sur les hauts de Saint Leu.





 Domin mi sava Cilaos. De quoi continuer mon carnet sur La Réunion...

vendredi 25 juillet 2014

Carnet de voyage, L'Entre deux, La Réunion

Petite virée entre copines pour croquer le charmant village de L'Entre deux, avec ses vieilles cases créoles et sa végétation luxuriante...

Dessin au stylo


Croquis (un peu trop vite) aquarellé.


lundi 21 juillet 2014

Alain, Hell-Bourg, La Réunion

Et voilà encore une "figure" de gramoun comme je les aime, croquée au stylo.

Double page de mon carnet






Alain, "lé la mèm", dans la rue principale du village.


dimanche 20 juillet 2014

Carnet de voyage, Hell-Bourg, La Réunion

Pour changer des portraits, de petits croquis aquarellés pour illustrer l'architecture traditionnelle réunionnaise. Cases en bardeaux, lambrequins, portails en fer forgé...





Case traditionnelle, Hell-Bourg, La Réunion


jeudi 17 juillet 2014

Raymond, Hell-Bourg, La Réunion

En vacances, je profite pour me balader sur mon île bien aimée. Aller à la rencontre des gens, surtout des vieux Réunionnais, les "gramoun" comme on les appelle ici", bienveillants et accueillants, aux valeurs d'antan, qui nous parlent de la vie "lontan" et que j'affectionne particulièrement.
Alors direction les Hauts! J'ai passé les deux derniers jours à Hell-Bourg, dans le cirque de Salazie, coeur verdoyant de La Réunion. Deux journées à croquer et à rencontrer que je viens partager avec vous à travers mon carnet de voyage.

Aujoud'hui je vous présente Raymond. Connu de ceux qui ont au moins une fois parcouru la rue principale du village de Hell-Bourg. Il y traîne toute la journée avec ses copains.


Portrait réalisé au stylo





Suite de la visite de Hell-Bourg les prochains jours!

vendredi 4 juillet 2014

Début juin 89, massacre de la place Tian An Men. A chaque "date anniversaire" le gouvernement ferme le lieu au public. Je l'ai vécu en 2004 lorsque je vivais à Pékin. Il peut interdire les commémorations mais sûrement pas de se souvenir...